Message de Noël de Monseigneur DOGNIN – 21 dec

Message de Noël de Monseigneur DOGNIN – 21 dec

Chers amis,

La lumière de Noël rayonne sur nous tous ! Réjouissons-nous de la joie que cette fête vient inscrire dans nos vies : joie, pour nous chrétiens, de fêter la venue de Dieu en notre humanité. Joie, pour nos contemporains, de retrouver la lumière et la chaleur de leur famille ou de leurs amis dans un amour et une amitié partagée.

En cette nuit, dans une petite étable de Bethléem, Dieu s’est fait homme parmi les hommes. C’est en ce petit enfant que réside la joie et l’espérance de faire venir un royaume de paix et de fraternité, de sauver le monde du mal et de la mort.

Oui, Noël est la fête de l’espérance, de la joie, et de la lumière ! Souvenez-vous de cette phrase du prophète Isaïe proclamée dans la nuit de la Nativité : « le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ». Dans la nuit de nos épreuves, Jésus est venu nous sauver en nous délivrant du mal et en nous faisant entrer dans sa vie.

C’est en nous donnant par amour son fils, lumière, née de la lumière, que le Seigneur vient nous sauver et brise le joug de la mort et du péché qui pesait sur nous.

Quelle que soit la nuit dans laquelle nous marchons, la véritable joie de Noël, c’est de nous savoir aimé et rejoint par Dieu en faisant de chacun de nous des artisans de paix et des messagers de l’Espérance.

Dieu lui-même nous invite à tendre nos bras à ceux qui en ont besoin. À les rejoindre et à nous engager aux côtés des plus fragiles, des plus démunis et ceux qui souffrent d’une manière ou d’une autre.

N’ayons pas peur, dans quelques jours, dans la chaleur de nos foyers, d’ouvrir nos portes à ceux qui sont seuls pendant cette période de fêtes. J’ai d’ailleurs une pensée profonde pour toutes les personnes malades, fragiles, seuls durant cette période de fête. Je me rendrai d’ailleurs le jour de Noël à la maison d’arrêt de Brest pour célébrer l’Eucharistie et partager un moment avec les détenus. C’est l’occasion pour nous de partager notre amour, notre générosité et de répandre la joie de l’Évangile autour de nous.

La nuit de la nativité, ou le jour de Noël, est un moment fort de la vie chrétienne. C’est le moment où nous nous retrouvons tous ensemble dans les églises, de nos paroisses ou à la cathédrale pour célébrer et communier ensemble la naissance du Fils de Dieu. Alors, retrouvons-nous à l’église pour ce moment rempli de joie, de lumière et d’espérance. N’hésitez pas à participez à la messe de la nuit de Noël, vous donnerez ainsi pleinement tout son sens à cette fête.

Je ne pourrai pas conclure ce message sans avoir une pensée pour le formidable travail que font les prêtres, les diacres, les religieux et religieuses, les laïcs en mission et tous les bénévoles qui œuvrent sans compter aux quatre coins de notre diocèse pour annoncer la bonne nouvelle et être aux côtés des plus démunis. Mais également une pensée pour vous, chers frères et sœurs, pour tout l’amour que vous portez pour notre Seigneur et qu’il porte au quotidien pour vous.

En cette fête de la nativité du Seigneur Jésus, je souhaite émettre des vœux de paix : paix entre les nations, paix au sein de chaque pays, paix dans nos familles et nos relations sociales, paix dans nos communautés chrétiennes. Gardons en tête tout au long de l’année ce chant des anges dans la nuit de Bethléem : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. »

Chers amis, je vous souhaite une joyeuse et sainte fête de la Nativité du Seigneur Jésus. Qu’elle soit pour vous, pour vos proches et pour le monde, source de lumière, d’espérance, de joie et de paix et qu’elle illumine l’année qui vient.

Nedelec laouen ha Bloavez Mad on oll !

† Mgr Laurent Dognin

Évêque de Quimper et Léon

Paroisse Brest Notre-Dame au Levant