Les sacristains préparent l’autel, le lectionnaire de la parole pour nos messes dominicales.
Occasionnellement, nous réparons, rangeons, assurons la disponibilité des éléments matériels au bon déroulement des célébrations.
Enfin, nous assurons l’accueil dans l’église !

Hosties prêtes pour l'Eucharistie

Au service de la prière de tous

Plus qu’un simple rôle de « préparateur » des livres et objets qui serviront lors des célébrations, le sacristain exerce une véritable fonction liturgique. Qu’est- ce à dire ? Le service qu’il accomplit consiste à favoriser le bon déroulement de la célébration et donc à réunir un certain nombre d’éléments qui permettront à tous de prier. Voici donc la finalité de sa fonction : servir la prière de tous.
Et le premier des éléments qui permettront aux fidèles de prier sereinement, c’est de se sentir en confiance et en sécurité au sein de la communauté : un mot d’accueil, une simple invitation à entrer et, pour les retardataires, à gagner une place dans l’une des chapelles ou sur un banc dans le chœur plutôt que de rester debout au fond pendant tout l’office.

Des qualités humaines et spirituelles

Le sacristain est une personne qui se situe au carrefour de beaucoup d’aspects concernant l’organisation pratique de l’église et, à ce titre, beaucoup de personnes viennent le voir pour demander des conseils ou des renseignements. Il est même reconnu parfois par la population comme « celui ou celle qui s’occupe de l’église ». À ce titre, il a la responsabilité d’être fraternel et accueillant, tout en sachant rester discret quand cela s’impose. De même, quand il ouvre les portes de l’église ou allume les cierges, il présente en même temps à Dieu tous ceux qu’il a rencontrés ou tous ceux qui passeront à l’église durant la journée.

Sa discrétion est un élément important : pendant la préparation de la messe, il circule dans l’église, voit tout, entend beaucoup, répond quand on le questionne, apporte éventuellement une réponse, dirige vers le prêtre, le diacre ou l’animateur, mais doit rester calme, accueillant, souriant … et discret.

Son service, ce dimanche-là, c’est d’assurer la quiétude des fidèles.

Des qualités professionnelles

La fonction de sacristain comporte un aspect « professionnel » ! Il sait où disposer les livres et les objets, les micros, les paniers de quête, les cierges, il sait allumer la sono et le chauffage… Il sait aussi où sont rangés les objets et il est prêt à les trouver si besoin. De même, il sait anticiper les problèmes. Mais, il suffit que, pour une raison ou pour une autre, le sacristain soit absent, on est un peu perdu ! D’où l’importance d’être en équipe.

Son service, le sacristain le remplit avec une seule règle : ne pas se laisser distraire et être prêt à réagir à tout incident ou à toute sollicitation qui surviendrait pendant l’office.

L’importance du silence

On peut lire dans la PGMR au numéro 45 que « dès avant la célébration elle-même, il est bon de garder le silence dans l’église, à la sacristie et dans les lieux avoisinants, pour que tous se disposent à célébrer les saints mystères religieusement et selon les rites ». Si le sacristain est calme, posé et accueillant, il saura donner un ton calme à la préparation.

Margaux: « Ici c’est comme chez moi, propre, accueillant, et toujours prêt à recevoir ! »

Jean-Baptiste: « Ce service rendu fois dans l’année me permet de mieux connaître les paroissiens »

Equipe Sacristains St Marc 2024: Patrice, Jean-Christian, Margaux, Yann, Francois, Marie, Yves, Jean-Baptiste, Philippe + (absents) Christophe, Hervé

Rejoindre les sacristains

Yann vous répond volontiers

yg29200@gmail.com

Paroisse Brest Notre-Dame au Levant